NOVREMBRE 2007 (www.grandjuryeuropen.com)

DEGUSTATION GRAND JURY EUROPEEN

 

Les syrah 2001 du monde entier

 

Une dégustation très intéressante avec de grosses surprises ! Beaucoup de déceptions parmi les syrah issues de leur berceau historique (Ampuis et Tain l’Hermitage) et l’extraordinaire réussite des syrah suisses dans un millésime qui, pourtant, ne les favorise pas davantage que les syrah rhodaniennes. Attendons les résultats définitifs mais les syrah suisses pourraient bien avoir trusté les premières places, en compagnie de la syrah de Sine Qua Non en Californie ! Elles ont en tout cas damé le pion à des stars confirmées telles que Guigal (La Turque et château d’Ampuis), Jamet, Gérin, Cuilleron, La Chapelle, etc. Etaient présentes les syrah des producteurs suisses suivants : Simon Maye (splendide !) - Denis Mercier – Didier Joris – Claudy Clavien – Benoît Dorsaz – Grognuz frères.

 

1 Simon Maye et fils

2 Claudy Clavien

3 Grognuz

4 Benoît Dorsaz-Quintessence

5 Graillot-Crozes Guiraude

6 Combier-Crozes Clos des Grives

7 Denis Mercier-M

8 Krankl-Midnight Oil

9 Didier Joris-Pré des Pierres

10 JP et JL Jamet

11 Cuilleron-CR Terres Sombres

12 Kay Brothers Amery-Hillside

13 Shafer-Relentless

14 Gangloff-Serine

15 JP et JL Jamet, Côte Brune

16 Gerin-Grandes Places

17 Fontodi

18 Coursaudon-Paradis

19 Finca Sandoval

20 Planeta

21 Colombo-Ruchets

22 Two hands wines -Ares

23 Gerin-Champin Seigneur

24 Guigal-Turque

25 Torbrek-Descendant

26 Roger-Morgassi

27 Anderson-Wild Duck

28 Isole Olena-Coll. Marchi

29 Vernay-Maison Rouge

30 Maltus-Exile

31 Kay Brothers Amery-Block6

32 Shirvington

33 Luigi d'Alessandro-Il Bosco

34 Astralis-Clarendon

 

Novembre 2003 (journal "Le Matin")

Le vin qui va avec...

Un pinot de noble extraction

Le soleil luit aussi pour les vignerons de Villeneuve, porte du Chablais. Mais en choisissant le pinot noir «Sang bleu» de Frédy et Marco Grognuz, et de son fils François, on biaise un peu... Car la cave «des rois» est bien sur les hauts de Villeneuve, où les Grognuz cultivent 3 ha de vignes, mais ce vin, précisément, provient des Evouettes, du côté valaisan du Rhône, où ils en ont 12 ha, dont 80% de pinot noir. Depuis 1985, le pinot noir «Sang bleu» a droit à un séjour en barriques. Le 2000 commence à s'ouvrir: belle couleur soutenue, tanins bien présents, encadrés par le boisé, qui commence à se fondre. Comme le dit Marco, «le rouge, quand la matière est magnifique, ça baigne!» Il le démontre avec une légendaire syrah de Saint-Saphorin, un cornalin des Evouettes et le tout «neuf» «Trilogy» (2002, premier millésime), un assemblage de cabernet franc, de merlot, de gamaret et d'une «bricole» de syrah.

Chronique de Pierre Thomas, parue dans Le Matin-Dimanche, en novembre 2003

 

Janvier 2005 (journal Le Matin)

Le vin qui va avec...

Un assemblage de Vaudois du Valais

Les domaines des frères Grognuz enjambent le Rhône. Une petite partie à Lavaux et à Villeneuve (où se trouve la cave) et les trois quarts (soit 12 hectares) aux Evouettes, sur sol (d’éboulis) valaisan. Bien qu’il renferme quatre cépages (cabernet franc, merlot, gamaret et un peu de syrah), l’assemblage voulu par François Grognuz, le fils de Marco, figure emblématique des dégustateurs romands, se nomme Trilogy. Lancé en 2002, il n’a pas eu l’heur de plaire au géant chilien Concha y Toro, qui produit une gamme nommée «Trio». Un jugement canadien expliquait pourtant que «trio» et «trilogy» n’ont pas grand’chose en commun… Les Grognuz ont récidivé en 2003. Ce rouge est à la fois moderne, exubérant (fruit noir croquant), aux tanins soyeux, soulignés encore par le toasté de la barrique, qui se fondra avec le temps. Ce beau vin de gastronomie vient d’obtenir un des onze labels d’or Nobilis accordés à des assemblage rouges valaisans (palmarès sur www.vinea.ch).

Chronique de Pierre Thomas, parue dans Le Matin-Dimanche du 16 janvier 2005.

 

Avril 2005

Dégustation comparative des Syrah (du Rhône) et Shiraz (du monde) organisée par la Baronnie Suisse de la Commanderie des Costes du Rhône.

Notre Syrah "Domaine des Evouettes" 2003 est sortie première de cette dégustation organisée par Monsieur Jean-Pierre Weber Chantre de la Baronnie. Cet événement a réuni une bonne trentaine de chevaliers à l'Auberge du Golf à Aigle.

Les résultats furent encourageants pour les vins suisses, puisque notre Syrah des Evouettes a dépassé à l'aveugle des Syrah du Chili, d'Australie et des Côtes-du-Rhône!

Preuve que nous devons être fiers et chauvins de nos vins suisses!

 

Juillet 2005 (journal "Le Matin")

Le vin tiré de sa cave

Côtes et détours du Rhône

Un chef qui a travaillé à Condrieu, un jeune vigneron qui rencontre un confrère du même village. Il n’en faut pas plus pour que le viognier de François Grognuz, 31 ans, fils de Marco, s’acoquine, au Victoria, avec une quenelle de brochet du Léman. Un mariage presque aussi parfait que — prenons au hasard !— celui d’un vigneron avec la fille d’un syndic vaudois. Pourtant, après une dégustation, les milieux viticoles vaudois n’ont pas voulu de ce cépage réhabilité dans les Côtes-du-Rhône septentrionales, pour l’intégrer dans leur étude sol-cépage. Tant pis ! Du reste, cette toute première illustration (en 2004) des Grognuz, avec ses éclatants arômes de pêche mûre, sa structure crémeuse, bien soutenue par l’acidité et son boisé d’une parfaite discrétion, est un… mauvais exemple. Car s’il est bien vinifié à la Cave des Rois, à Villeneuve (VD), il a été planté sur la rive gauche du Rhône, donc sur sol valaisan, aux Evouettes. Face à une telle réussite, contenue dans deux barriques, François va replanter du viognier, qui plaît tant aux dames.

Chronique parue dans le Matin-Dimanche du 3 juillet 2005.